Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 16:16

 

LES VOYAGES EN 2019

    DU  14 au 21 SEPTEMBRE
     
    DU 23 au 30 NOVEMBRE  

    2019 sera ma 9ème année dans cet endroit paradisiaque.

    Au cours des ans j'ai assisté à une augmentation progressive et inexorable de bateaux et donc d'humains ravis d'aller rencontrer les dauphins dans une si belle proximité.

    Malheureusement cela ne s'aligne plus avec mon éthique de côtoyer les dauphins dans le plus grand respect. Je ne souhaite plus cautionner l'envahissement toujours plus grand de leur habitat naturel et cela m'incite à prendre la décision de cesser les voyages dès 2020.

    Les 2 semaines programmées en septembre et novembre 2019 seront donc les dernières...

    PRIX: 1200 euros(1400.- Frs)

    Le groupe est de 18 personnes maximum 

     

    Le prix comprend

    • le trajet en bus de l'aéroport au port où est amarré le bateau
    • La pension complète à bord  (cabines doubles avec douche et toilettes, repas, boissons sans alcool).
    • Encadrement: 2 instructeurs spécialisés lors des sorties en mer.
    • Cours de Longo, Danse Initiatique d'Ancrage (facultatif) 

                 https://danseancragelongo.wordpress.com/ https://youtu.be/B7P0wuivzoo

     

    Le prix ne comprend pas :

    • Les vols A/R (en général Genève - Hurghada) 
    • Le pourboire pour l’équipage (35 euros) et le visa à l’entrée en Egypte (23 euros) 

    JUIN 2016

     


    P1000602

     

                                                       

     


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    retour du voyage du 5 au 12 novembre 2015. Sous le signe de la joie!

    Partager cet article

    Repost0
    19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 08:22

    Les dauphins ne sont pas des jouets

    L’industrie des delphinariums est un parfait exemple d’égoïsme institutionnalisé. Argent, argent, argent… Le reste n’est qu’une farce tragique. Les façades éducationnelles, ludiques et environnementales masquent l’asservissement sans merci d’espèces douées d’une rare intelligence et jouissant d’une vie sociale riche et complexe.

    De la part des exploitants, ce n’est qu’hypocrisie, mercantilisme et désinformation. De la part du public, c’est un exemple, parmi d’autres, de dissonance cognitive : on aime ces cétacés si "mignons" — on leur consacre des documentaires émerveillés et on les représente dans des jouets en peluche et des porte-clés. Mais on fait aussi de leur vie une désespérante agonie.

    Coordonné par Yvan Beck (1), vétérinaire engagé belge engagé dans la lutte pour la défense du bien-être animal, Ceci n’est pas un dauphin est un plaidoyer passionné en faveur d’un juste traitement des cétacés, doublé d’un réquisitoire accablant et sans faille contre ceux qui les exploitent sans merci.

    S’appuyant sur une solide documentation, ce livre offre un tour d’horizon des mœurs des dauphins et des études scientifiques les plus pertinentes les concernant. Il documente également la façon dont ils sont maltraités dans les delphinariums et met en lumière les vastes intérêts financiers en jeu, ainsi que les manipulations des puissantes multinationales qui accumulent des fortunes sur la souffrance des cétacés.

    Il ne fait plus l’ombre d’un doute que les cétacés sont des animaux extraordinairement évolués, doués de conscience et d’une grande sensibilité. En 2012, un groupe d’éminents chercheurs en neurosciences cognitives, neuropharmacologie, neurophysiologie, neuroanatomie et neurosciences computationnelles, incluant Philip Low, Jaak Panksepp, Diana Reiss, David Edelman, Bruno Van Swinderen, et Christof Koch, réunis à l’Université de Cambridge à l’occasion de la Francis Crick Memorial Conference on Consciousness in Human and non-Human Animals, ont rédigé la Déclaration de Cambridge sur la conscience (2), dans laquelle ils affirment notamment : "Des données convergentes indiquent que les animaux non-humains possèdent les substrats neuroanatomiques, neurochimiques et neurophysiologiques des états conscients, ainsi que la capacité de se livrer à des comportements intentionnels. Par conséquent, la force des preuves nous amène à conclure que les humains ne sont pas seuls à posséder les substrats neurologiques de la conscience. Des animaux non-humains, notamment l’ensemble des mammifères et des oiseaux, ainsi que de nombreuses autres espèces telles que les pieuvres, possèdent également ces substrats neurologiques."

    Compte tenu de la continuité de l’évolution, tracer des lignes de démarcation entre les individus appartenant à différentes espèces relève de la mauvaise biologie et, moralement, du spécisme. Chaque espèce jouit de l’"intelligence" et des capacités particulières dont elle a besoin pour survivre et parvenir à ses fins.

    Les dauphins, comme en témoignent d’innombrables observations, sont notamment capables de prodiguer le même type d’aide ciblée que les humains, les grands singes et les éléphants (3). Dans certains cas, on a observé que de telles opérations de sauvetage pouvaient durer jusqu’à deux semaines, jusqu’à ce que le dauphin handicapé guérisse, ou bien qu’il meure. Pendant tout ce temps, les sauveteurs ne se nourrissaient plus et ne remontaient à la surface que le temps de respirer. Il arrive que des dauphins adoptent des jeunes devenus orphelins ou handicapés. Dans leurs groupes, les dauphins sont des individus et possèdent un nom. Les mères apprennent dès le plus jeune âge aux delphineaux à prononcer leur signature sifflée. Ainsi des dauphins issus de la même fratrie se retrouvent et se reconnaissent. La signature sifflée véhicule également des informations tenant à l’état émotionnel du dauphin. Les dauphins en difficulté accélèrent sa fréquence, ce qui permet aux autres d’accourir pour l’aider. C’est encore cette signature qu’on repère dans les cris de détresse émis par les dauphins en captivité

    L’environnement qu’on impose aux dauphins en captivité ne correspond en rien à leurs besoins physiologiques et éthologiques. Comme il est dit dans le présent ouvrage : "Il est évident que les delphinariums n’offrent pas – et sont incapables d’offrir – aux animaux qu’ils détiennent des conditions de vie qui respectent les normes de bien-être définies par les directives européennes pour chaque espèce d’animal en captivité - et encore moins de rencontrer leurs besoins primordiaux, ne serait-ce qu’en espace."

    Un dauphin dans son élément nage jusqu’à 100 kilomètres par jour pour chasser, se divertir et cultiver ses relations sociales avec ses congénères. Les conditions de leur détention ne leur permettent donc pas d’avoir des comportements normaux : ils sont privés non seulement de liberté, mais aussi de la richesse de leurs liens sociaux et de leurs modes de communication habituels. L’eau des bassins, souvent chlorée, provoque de nombreuses maladies. Les orques, autres victimes de ces parcs aquatiques, n’y survivent que sept ans en moyenne. Dans leur milieu naturel, les femelles vivent environ 50 ans (avec un maximum de 80-90 ans) et les mâles 30 ans (avec un maximum de 50-60 ans).

    Si les parcs aquatiques et les delphinariums commencent à avoir mauvaise réputation en Amérique du Nord et en Europe, leur nombre augmente malheureusement considérablement en Chine et dans d’autres pays asiatiques, continuant à alimenter la demande en dauphins et autres cétacés.

    Pour mettre fin au trafic de ces espèces sauvages, il importe, d’une part, de s’opposer à la création de nouveaux delphinariums et, d’autre part, de demander la libération de tous les cétacés utilisés comme objets de divertissement dans les parcs aquatiques. Saluons à ce propos l’initiative de l’Inde qui, en 2013, a modifié le statut juridique du dauphin dans sa constitution et adopté une loi interdisant l’ouverture de delphinariums, se référant aux dauphins comme à des "personnes non-humaines". Quelques autres pays ont interdit la détention de cétacés. Il s’agit notamment de la Suisse, de la Croatie, de Chypre, de la Hongrie, de la Slovénie, du Chili et du Costa Rica.

    L’association One Voice suggère que les pêcheurs de cétacés, ceux du Japon en particulier, forts de leur expérience, soient dorénavant employés comme écogardes ou guides pour emmener les amateurs d’écotourisme jouir d’un des plus beaux spectacles qui soit : celui des dauphins en liberté…

    Nous sommes tous en faveur de la morale, de la justice et de la bienveillance. Chacun d’entre nous peut donc parcourir le chemin qui mène à une plus grande cohérence éthique et mettre fin aux acrobaties de dissonances cognitives auxquelles nous nous livrons constamment pour tenter de réconcilier nos principes moraux avec nos comportements. Il est en effet injuste et moralement inacceptable d’infliger des souffrances non nécessaires à d’autres êtres sensibles.

    Comment alors intégrer le respect de la justice et de la morale dans les relations que nous entretenons avec les animaux ? Dans Zoopolis, une théorie politique des droits des animaux, Sue Donaldson et Will Kymlicka (4) proposent de traiter les animaux sauvages comme des communautés politiques souveraines, disposant de leur propre territoire, le principe de souveraineté visant à protéger les peuples contre les ingérences paternalistes ou intéressées de peuples plus puissants. Les animaux sauvages sont compétents pour se nourrir, se déplacer, éviter les dangers, gérer les risques qu’ils prennent, jouer, choisir un partenaire sexuel et élever une famille. Pour la plupart, ils ne recherchent pas le contact avec les humains. Il est donc désirable de préserver leur mode de vie, de protéger leur territoire, de respecter leur aspiration à s’autogouverner et d’éviter les activités qui leur nuisent directement (chasse, destruction des biotopes) ou indirectement (pollution, dégradations générales de l’environnement dues aux activités humaines). Ce sont les types de droits qui doivent être appliqués aux cétacés.

    Un nombre croissant d’entre nous ne se contente plus d’une éthique restreinte au comportement de l’homme envers ses semblables et estime que la bienveillance envers toutes les espèces qui sont nos concitoyens sur Terre, n’est pas un ajout facultatif, mais une composante essentielle de cette éthique. Il nous incombe à tous de continuer à favoriser l’avènement d’une justice et d’une compassion impartiales envers l’ensemble des êtres sensibles.

    La France possède encore 3 delphinariums, dont le pire est celui d’Antibes où six orques et un grand nombre de dauphins se trouvent emprisonnés. En liberté, les orques plongent à 60 mètres de profondeur et parcourent jusqu’à 160 kilomètres par jour.

    Il ne sert à rien de faire semblant de rendre leur prison plus agréable pour détourner l’attention et continuer à gagner de l’argent au prix de la souffrance et de la liberté de ces animaux sauvages : le seul delphinarium acceptable est un delphinarium fermé — une bonne fois pour toutes.

    Notes:

    Ceci n’est pas un dauphin peut être commandé sur le site www.planete-vie.org

    (1) Yvan Beck et aussi le créateur du documentaire Love Meat Tender et préside l’association Planète Vie.

    (2) The Cambridge Declaration on Consciousness.
    http://fcmconference.org/img/CambridgeDeclarationOnConsciousness.pdf
    traduit de l’anglais par François Tharaud et publié par Les Cahiers Antispécistes No°35, novembre 2012.

    (3) Caldwell, M. C., & Caldwell, D. K. (1966). Epimeletic (care-giving) behavior in Cetacea. Whales, porpoises and dolphins. University of California Press, Berkeley, California, 755 – 789.

    (4) Donaldson, (S.), & Kymlicka, (W.), Zoopolis : A Political Theory of Animal Rights. Oxford University Press, 2011.

    Partager cet article

    Repost0
    24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 08:28

    Détail des prestations pour un programme de de 8 jours/7 nuits 1200 euros (1400.-Frs)

    Le prix comprend:

    • La pension complète à bord du bateau (cabines doubles avec douche et toilettes, repas, boissons sans alcool)
    • l' encadrement, l'accompagnement par 2 instructeurs spécialisés lors des sorties en mer
    • Cours de Longo, Danse Initiatique d'Ancrage (facultatif) 

     

                 https://danseancragelongo.wordpress.com 

                 https://youtu.be/B7P0wuivzoo

     

    Le prix ne comprend pas :

     

    • Les vols A/R (en général Genève - Hurghada)  Le pourboire pour l’équipage (35 euros) et le visa à l’entrée en Egypte (23 euros) 
    • Une nuit supplémentaire éventuelle à l'hotel en fonction des horaires de vol

    • Réductions familles et couples, arrangements possibles en cas de difficultés financières

     

    Organisation:

     

     

    Dès ma plus tendre enfance, je passais plus de temps dans l’eau du lac d’Annecy que sur la terre ferme, me demandant parfois si je n’étais pas un poisson égaré parmi les humains !

    De cette époque date mon amour pour les dauphins, et mon rêve d’aller à leur rencontre. La vie m'a permis de concrétiser et partager ce rêve dans cet endroit merveilleux qu'est la barrière de corail en Mer Rouge. Cet endroit unique, de toute beauté est un des rares endroits sur terre où les dauphins, totalement sauvages et en liberté, choisissent de venir au contact des humains.

    Intéressée depuis toujours aux questions concernant l'humain et le sens de la vie sur terre, cela m'a amenée à me former dans différents domaines (soins énergétiques, kinésiologie, NAET) et le Longo, Danse Initiatique d'Ancrage.

    Les ateliers de Longo sur le bateau sont une proposition pour nous aider à nous centrer, nous aligner, nous connecter avec notre intériorité, pour favoriser une rencontre dans le coeur.

    Je propose dans ces voyages une approche des dauphins dans le plus grand respect. 

    Claudia Zwicky

     Tél CH + 41 78 711 41 90

     Tél Fr  + 33 6 41 55 52 52

    claudiazwicky07@gmail.com

     

     

     

     

    Partager cet article

    Repost0
    9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 06:53

    AGENDA:

    23 - 24 septembre 2017

    Ardèche méridionale (Lablachère)

    Horaires: 10h - 12h30/14h30 - 17h

    Tarif: 120 euros pour l'enseignement

    Repas partagés

    Inscriptions: claudiazwicky07@gmail.com

    7 - 8 octobre 2017

    St Paul de Vence (complet)

    14 - 15 octobre 2017 

    Rome

    Inscriptions: sophiecommermann@yahoo.it

    2 -3 décembre 2017

    Levens (arrière pays niçois)

    Inscriptions: 

    mahe.pavillet@gmail.com

     

    Partager cet article

    Repost0
    30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 20:36

    Le Longo, Danse Africaine d’ancrage, a été créé par Elima, à partir de 3 danses initiatiques de son pays, le Congo. Ces danses font partie d’une longue tradition de sagesse, tout y est symbolique.

     - la dénomination:

    En Lingala, langue du peuple Bantou, Longo veut dire « ancre ».

    Le mot est composé de la syllabe « Ngo », qui représente l’énergie ou la Mère primordiale. Longo signifie à la fois « faire danser l’énergie de vie en nous », et « l’ancrage dans notre être véritable, d’extension, d’élévation, de partage ». L’instrument qui accompagne le Longo est le Ngoma (tambour très grave): c’est ce qui met le Ngo (énergie primordiale) en Ma (le mouvement).

    - les intentions:

    Chacun des mouvements du Longo est habité par une intention, qui va comme ensemencer le geste, et réciproquement installer cette pensée dans le corps, afin que chaque partie de notre corps la reçoive et la fasse vivre.

    Notre pensée est notre outil de création, tant matérielle qu’immatérielle, le Longo nous invite à danser chaque mouvement en conscience pour ainsi discipliner notre esprit et débusquer les affirmations parasitaires.

    Les intentions sont au nombre de 36, et vont nous inviter à cheminer vers la réconciliation avec nous même, pour rejoindre notre être véritable. Quelques exemples:

    «l’Amour appelle - se nommer» -: Habiter son nom est la manière de manifester qui je suis. Ton appellation doit véhiculer qui tu es en portant ta vibration.

    «l’Amour trace mon chemin ici et maintenant»: l’Amour est ton socle, tu es le chemin qui t’amène à toi-même.

    «l’Amour m’installe dans la paix»: dans la paix rien ne peut te troubler. Cette paix devient un état en toi quand le père (le masculin) et la mère (le féminin) en toi quittent le conflit, l’un ne cherche plus à être plus que l’autre. C’est dans cette paix, quand les deux pôles se réharmonisent en toi, que réside la félicité.

    «L’Amour habite ce corps»: tu es une lumière qui a pris un corps. Tout ton corps est une lumière densifiée. En Lingala le corps se dit «Nzoto» (NZO= maison et TO = nous), c’est «notre» et non «ma» maison, ceci veut dire qu’il y a au moins deux personnes qui y résident. Il y a le Pur Esprit en toi, et ton Ego. Le tout est de savoir qui est aux commandes de ce corps. Une maison qui n’est pas habitée par son maître est vite squattée. En proclamant «l’Amour habite ce corps» tu as clairement défini ton choix: c’est l’Amour, c’est-à-dire le Pur Esprit, la lumière, qui anime ton corps.

    «l’Amour ramène les dons du ciel à la terre et remonte les oeuvres de la terre au ciel»: ce que tu as à partager sur terre ce sont les dons que tu as ramenés du ciel. Ces dons font partie intégrante de qui tu es. La terre tout entière est honorée de les accueillir dans sa matrice. Du partage que tu fais de ces dons viennent tes oeuvres. Et celles-ci témoignent de toi. En cela tu es le pont entre le ciel et la terre pour toi, et pour tous tes frères et soeurs.

    «l’Amour m’installe dans l’infini des possibilités»: étant un être infini, tes possibilités le sont tout autant. L’idée de la petitesse te concernant n’est qu’une folie. Si tu veux ramener les choses seulement à ta personne tu trouveras sûrement des failles en toi. Place ta vision dans le «Un» que nous représentons tous, et tu verras la grandeur du Pur Esprit, l’enfant de l’amour.

    • la situation dans l’espace:

    Danser sur place symbolisera le présent, en arrière symbolisera le passé, en avant ce sera le futur, et danser sur les côtés travaillera notre «relationnel».

    - les mouvements:

    Le Longo va beaucoup solliciter le bassin, siège de notre enracinement dans la matière et de notre créativité. Conscientiser cette zone et être bien dans son bassin, c’est être bien dans son rapport créateur, dans la matérialité, c’est affirmer consciemment le rôle le plus important de notre mission terrestre, celui de vivre notre spiritualité dans la matière.

    - la latéralité, la coordination, la synchronisation:

    Ces mouvements vont nous aider à nous reconnecter à notre inconscient, et par-delà à notre être, en intégrant notre verticalité et notre horizontalité. Ils vont nous donner l’occasion de faire face à - et de dépasser - la peur inconsciente d’avancer et d’agir qui nous habite. Les mouvements de latéralité vont nous permettre de créer une harmonie et une fluidité en suscitant une collaboration entre nos deux hémisphères: notre cerveau droit (intuition, poésie, conscience du tout, etc.) et notre cerveau gauche (raisonnement, logique, conscience du détail, etc.) et donc opérer un mariage entre notre féminin et notre masculin.

    Il nous arrivera souvent aussi de synchroniser le haut et le bas du corps, ce qui va de pair avec la latéralité. A la synchronisation du corps s’ajoute également la synchronisation de la conscience du souffle, de l’intention, et du ressenti.

    • le circulaire, l’infini et la spirale

    Le circulaire représente l’unité avec nous-même, l’unité avec les autres, l’unité avec le UN qui englobe tout ce qui est. Il est aussi infini, infinité qui se réfère à l’éternité : rien ne s’arrête, tout est toujours en mouvement. Il exprime toutes les possibilités et les opportunités qui s’offrent à nous pour nous réaliser.

    Le mouvement se termine presque toujours par un petit saut à la fin qui représente la spirale : la spirale fait progresser le mouvement, nous sommes toujours dans le présent mais à des niveaux de plus en plus élevés, nous ne tournons pas en rond.

    La pratique du Longo nous reconnecte avec nous-même et nous remet dans notre axe, nous invite à nous installer dans la présence à nous-même.  Elle nous apprend à nous connaître, à nous accepter, à nous prendre en charge. Elle nous ouvre à l’harmonisation de notre féminin et de notre masculin. Avec l’Ancrage nous réapprenons l’amour inconditionnel de nous-même.

     

    Un vieux sage africain a dit un jour: «Ton esprit sert ton KA (ton individualité) et aussi ton BA (ton Tout). Il est dans la panique. Il envoie des informations contradictoires dans ton corps. Ton corps est dans du dur, dans la matière, il casse, et il tombe malade. Guéris ton esprit en lui donnant une intention juste et unique. Amène ton corps à danser cette intention juste et unique. Et l’univers chantera ta louange ».

     

    Je pratique et enseigne le Longo avec bonheur depuis ma rencontre avec Elima en 2009. Je fais partie de la première volée de formation de Balongi (enseignant de Longo) qu’Elima a formés.

    J’ai toujours adoré la danse (j’ai longtemps pratiqué puis animé des ateliers de danses traditionnelles des Pays de l’Est). J’ai trouvé dans le Longo la profondeur d’une danse initiatique qui allie le cheminement vers soi-même, la réconciliation entre le masculin et le féminin et l’intérieur et l’extérieur, la progression vers son unité, en un mot ce qui permet, dans le plaisir, de danser sur la voie de la réunification : du corps, de l’esprit, de l’âme.

    Formée à l’Intégration Posturale, la Kinésiologie, Naet, la méthode Enelph, le Longo allie pour moi tous les domaines de recherche qui me sont chers : guérison, bien-être, évolution....

    Je propose Des ateliers de Longo dans le cadre des voyages avec les dauphins car j’ai observé que les qualités que l’on réveille en dansant la Danse de l’Ancrage : la spontanéité, l’innocence, la joie, sont celles que l’on peut connecter au contact des dauphins. Danser le Longo est en quelque sorte une manière de vibrer au même diapason.

    Je collabore également avec Pina Blankevoort, clown au Rire médecin, avec qui je donne des stages de clown et Longo, c’est une association magique car le Longo, par l’éveil de l’énergie de vie, de créativité, ravive la flamme de la joie qui va animer le clown. L’association avec les mouvements du Longo permet d’approcher plus rapidement ses émotions, son ressenti, l’état du clown.

     

    Pour en savoir plus:

    -Le Longo en images:

    https://www.youtube.com/watch?v=B7P0wuivzoo&feature=em-upload_owner

    http://longo-danse-ancrage.com/

     

    Ateliers mensuels

    GENEVE (Ecole de la Roseraie, 14 Rue des Peupliers - 2ème étage)

    - 5 septembre 2015 (Claudia)

    - 17 octobre (Elima)

    - 14 novembre (Claudia)

    - 5 décembre (Elima)

    Stages d'été

    LONGO

    Du 3 au 7 juillet 2016 - Domaine du Taillé (Ardèche)

    http://www.domainedutaille.com/ http://www.domainedutaille.com/stages/215/

     

    CLOWN ET LONGO:


     26 Juin au 1er Juillet 2016 - Domaine du Taillé (Ardèche)

     

    P1010140P1010137.JPGDSC_1057.jpglongo-0876.JPG

     

     

    CSC_1242.JPGlongo-0888.JPG

     

     

    Le LONGO nous aide à réveiller notre créativité, à apprivoiser notre peur inconsciente d'agir et d'avancer, à harmoniser le féminin et le masculin à l'intérieur de nous pour retrouver l'unité.

     

    Il nous permet de faire danser la vie en nous en retrouvant l'innocence, la spontanéité, la joie, autant de qualités que l'on éprouve au contact des dauphins.

     

    C'est pourquoi des ateliers Longo sont proposés lors des séjours Nager avec les dauphins car danser le Longo, c'est se préparer avec tout son être à aller à leur rencontre.

     

    Danser le LONGO sur le bateau, c'est se donner l'opportunité de s'harmoniser avec son être, le groupe, les éléments, les dauphins...

    Renseignements sur le Longo: http://www.longo-danse-ancrage.com

     

    Partager cet article

    Repost0
    21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 16:28

    P1000601P4120084nage-avec-les-dauphins-sept-2014-photos-CJ-171.JPGCapture d’écran 2012-06-09 à 16.15.44P1000702.JPGP4130003P1000352IMG 0302Capture d’écran 2012-06-09 à 15.23.29P1000562_2.JPGP1000602P1010113.JPGP1000461P1000480P1000458.JPGP1000456.JPGP1010003P1010005.JPG

    P5200263

     nage-avec-les-dauphins-sept-2014-photos-CJ-275.JPG

    Partager cet article

    Repost0
    31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 12:13

    P1030340.JPG

    LE LIEU

    Sataya

    Loin des foules, en Mer Rouge (Egypte du Sud), un

    récif corallien vous invite à vivre une expérience unique.

    L’eau est à 25° en moyenne sur toute l’année. 

    Les dauphins y vivent à l’état sauvage, en totale liberté dans leur milieu naturel, libres d’aller et de venir, à leur gré, entre la haute mer et les eaux peu profondes du récif.

    Si nous ne pouvons garantir à 100% qu’ils seront présents, puisqu’ils sont libres, cependant ils ont toujours, jusqu’à maintenant, répondu à l’appel!

     L’HEBERGEMENT 

    P5180128

    Nous vous accueillons sur un bateau très confortable, (soit sur le Nai'a, soit sur le Nooraya), ancré pour la semaine dans les eaux calmes du récif.

    A bord, des  membres d’équipage égyptiens, attentionnés, discrets, sont à votre service.

    Le bateau comporte des cabines doubles à couchettes simples (à partager) avec possibilité d’air conditionné, équipées de douche et toilettes individuelles.      

     A BORD 

    Un temps est prévu en début de séjour pour vous familiariser avec la nage avec palmes, masque et tuba, grâce à l'aide de deux instructeurs expérimentés, dans un endroit où vous avez pied.

    Ces instructeurs vous accompagnent  lors de chacune de vos sorties en mer.

    Tout au long du séjour, vous nagez à la rencontre des dauphins, une à deux fois par jour, autant de fois qu'ils sont là.

    Ils choisissent de venir autour du bateau, ou vous vous dirigez vers eux avec des zodiacs. Le rythme des journées est dicté par les dauphins, les horaires sont adaptés en fonction de leur présence, que l'on ne peut pas décider à l'avance.

    Leur arrivée est à recevoir comme un cadeau qu'ils décident de nous donner ou pas! 

    Cette rencontre avec les dauphins se passe dans le plus grand respect: n'oublions pas que nous nageons avec eux dans leur habitat naturel.

    Si vous le désirez, vous pourrez, à bord, pratiquer la Danse Africaine de l'Ancrage: le Longo, danse consciente et méditative, particulièrement propice pour se mettre au diapason des dauphins et donc se préparer à les rencontrer.

    Les journées s'écoulent aisément entre les moments de nage avec les dauphins, l'exploration du récif, la pratique du Longo, ainsi que des moments de partage, de relaxation dans l'eau, de plages de repos et d'intégration etc.

    Les dauphins vous enveloppent de douceur et de bienveillance, les moments intenses sont au rendez-vous

     

     

    P4130006.JPGP1000562

     

    Partager cet article

    Repost0
    31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 06:10

    Numeriser.jpgNumeriser-1.jpgNumeriser_2.jpgNumeriser-3.jpgNumeriser-4.jpgNumeriser-5.jpgNumeriser-6.jpgNumeriser-7.jpgNumeriser-8.jpgNumeriser-9.jpgNumeriser-10.jpgNumeriser-11.jpgNumeriser-12.jpgNumeriser-13.jpg

    Partager cet article

    Repost0
    25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 07:51

    Nous revenons d'une semaine passée en compagnie des dauphins.....

    Semaine exceptionnelle à plus d'un titre: le bateau a fait naufrage l'année dernière au mois de novembre, victime d'une tempête et de vents violents, les amarres ont été cassées, et le bateau est allé se coucher, plein d'eau, sur le récif corallien....

    Tout le monde a été sauf (même le chat!) mais les dégâts et pertes matériels ont été considérables.

    Le bateau a passé 5 mois en cale sèche pour réparations considérables, et il a été remis à flot ce mois d'avril, (encore plus beau qu'avant!!) et c'est notre groupe qui a eu l'honneur de l'inaugurer, et de faire le baptême de son retour dans le récif.

    Quand je dis honneur, je pèse mes mots: les dauphins étaient là pour nous accueillir à notre arrivée dans la barrière, et ont là tous les jours avec nous. Que d'interractions magiques avec eux.... qui vous mettent des étoiles des yeux!

    Il faut savoir que certaines années nous les avons attendus...... jusqu'à 3 jours!

    Chaque séjour est différent, et chaque fois c'est comme un message, plein de sens, qu'ils nous transmettent...

    Exceptionnel aussi de danser le Longo sur le pont du bateau, en regardant les dauphins évoluer (faire le vortex!!!) dans l'eau turquoise à 5m de nous.

     

     

     

    Partager cet article

    Repost0

    Présentation

    • : Le blog de nager avec les dauphins en liberté
    • : une semaine en bateau en Mer Rouge, à la rencontre des dauphins en liberté, nager avec eux dans le plus grand respect
    • Contact

    Liens